P1010115

Ok, je sais, vu comme ça, il a l'air inoffensif, tout mimi... de la layette de chez Phiphi, quoi !

Et bien détrompez vous ! Il s'agit bel et bien d'un tricot satanique... un vicieux... un qui fait ses coups en douce... un qui sous ses airs de ne pas y toucher vous envoie directo à l'hospice des tricoteuses grabataires sans même passer par la case "de toutes façons, je faisais plus que des écharpes au point mousse !"

Bon, primo, je vous rassure tout de suite, l'anesthésie m'a ramolli du bulbe mais j'en suis pas encore à faire de la layette pour mon pamplemousse (pis toutes façons, il n'est plus : paix à son zeste !)
Nan, c'est que j'ai fait ma kakou et que j'ai voulu aider une coupinette dans le besoin qu'entravait que pouic à la torsade mais non, ma sardine, j'ai pas dit ton nom :-))... Alors que la z'idiote, c'est bien connu, c'est la queen of the torsade... Mpfffff !
Bref, je vous passe les détails scabreux juste parce qu'y en a pas et me voilà avec mon colis total Phiphi.
Jusque là, ça va...

J'attaque la lecture de la prose phiphitesque perso, j'ai préféré les chroniques de San Francisco et je me dis, à haute et intelligible voix ce qui finit de me faire passer pour une unineuronale "Allez, Hue Torsado !"
Voui, voui, c'est de là que vient le titre (c'est bien, vous arrivez à suivre, à force... ce n'est qu'une question d'entraînement finalement... comment ça je m'égare ?????? !  C'est mon blog, je lui fait dire ce que je veux ! Si j'ai envie de digresser, je digresse... quand à dégraisser, je ferais bien, merci, je sais, mais j'ai pas la volonté, là, tout de suite ! Rhôoo, mais de quoi j'me mêle des fois !!!! Bon, refermons la parenthèse)
Jusque là, ça va...

Et que je te monte les côtes (mais non Papi, j'avais pas mis le petit braquet,  je cause pas cyclisme, je cause tricôooooo.... pfffff !) et que j'attaque les premières torsades (Nonnnnnn, Papi, c'était pas le Col du Lautaret !!!!) et que chui bien contente de moi, même si avec mes trois aiguilles (une devant, une au milieu et une derrière) je commence à sentir le moment de solitude qui me guette...
Et là, PAN (nan, Papi, j'ai pas creuvé !!!!) qu'est ce que je vois ? QU'EST CE QUE JE VOIS !!!! OUHHHHHH PIIIIIIINAISE ! Chui entrain de lire les diagrammes dans le mauvais sens... ARGHHHHHHH ! Mais quel est l'abruti qui écrit de droite à gauche !!!!!
PHIPHI, TA MÈRE EN SHORT LIBERTY DEVANT LE PRISU !!!!!!
Bon, j'ai aussi dit tout plein de gros-mots, mais ici, j'peux pas retranscrire...
OK, je note : il faut lire ce bordel à queue de pompe à merde de diagramme de droite à gauche !!!!
Même pas mal, je détricote et je repars... "Allez, Hue Torsado !"
Jusque là, ça va moins bien, mais ça va toujours...

Je remonte les côtes (Voui, c'est ça Papi, c'est dans les Alpes, &%*****@???)... Je rattaque les torsades dans le bon sens (Voui Papi, j'en ai dans les mollets !!!) et je sifflote tellement c'est le bonheur retrouvé... au bout de 10 cm, je pose l'ouvrage gentiment devant moi, toute prête à m'auto-congratuler... Je l'étale avec mes cht'is doigts potelés et là, comment dire ???? Un vieux doute... mais un vieux doute de chez "je sens la sueur qui perle sur mon front congestionné et je vais pas tarder à tout balarguer par la fenêtre ou mieux je vais le faire bouffer aux chats, ce tricot de mes deux !!!!"
GLOUPS ! y a une torsade, à droite, tout en bas à droite, qu'est pas dans le même sens que ses coupines de la même rangée...
Meeeeeuh non, ma z'idiote tu vas pas pleurer, c'est une layette, inoffensive, toute mimi, pleine de Put**** de torsades qui font rien qu'à jouer du banjo avec mon neurooooooone !

Bon, il se fait tard, faut que je conclue :-)))

Je vous fait donc la suite en style télégraphique, on gagnera du temps...

Ai détricoté 3 fois la totalité du bouzin (je compte pas les grands moments de solitude du tout début où j'oubliais parfois de remettre le fil du bon côté entre les mailles envers et les mailles endroit) car impossible de comprendre le détricotage des torsades à 5 mailles ;
Ai dit à peu près toutes les vulgarités en stock dans mon vocabulaire (notamment toutes celles ayant trait à l'anatomie masculine et j'en ai un wagon :-));
Finalement, ai compris les subtilités du fourbe mais me tiens sur mes gardes pour la suite (c'est tout juste si je lui mets pas un fil de sûreté, façon Ishbel Ier du nom :-)))
Suis sûre que cette layette est satanique ou fricote avec le vaudou... La preuve : Il manque une pièce au puzzle de Kimi (Merci belle-mamie, trop forte, qu'à réussi le puzzle et qu'à découvert le pot aux roses ! Donc, Kimi comporte 10 pièces et non pas 9, ce qui me paraissait louche mais qu'est pas clairement indiqué par Mr Rowan (sa mère en short liberty, à lui aussi !!!!)

La Z'idiote n'a pas dit son dernier mot...
"Allez, Hue Torsado !" 

P1010116